BLACK FRIDAY : PROFITEZ DE 10% DE RÉDUCTION AVEC LE CODE "BF10"
La Flotte de Porte-Avions Américains (US Navy)

Porte-Avions Américains -

La Flotte de Porte-Avions Américains (US Navy)

de lecture - mots

Le porte-avions est indiscutablement l’un des plus puissants atouts stratégiques d’une flotte militaire ! Véritable base aérienne mobile, il offre à l’armée qui le possède une capacité d’intervention, à la fois, souple, réactive et redoutable.

Avec ses 11 porte-avions actuellement en service, l’US Navy dispose de la plus grande armada de bâtiments aéronavals au monde ! C’est en grande partie  grâce à elle que les américains sont parvenus à imposer une domination incontestée sur les mers.

Découvre dans cet article le nom et l'histoire tumultueuse de ces puissants navires qui composent la Flotte de Porte-Avions Américains ! 

 

L’USS Nimitz (CVN-68)


    L’USS Nimitz est le plus ancien porte-avion en service. Sa date d'entrée en service : le 3 mai 1975 !

    Long de plus 300 mètres, large de 75 mètres, l’USS Nimitz était alors le seul à pouvoir accueillir d’aussi importantes ressources tactiques (près de 90 aéronefs et 5 500 militaires) 😮. Ses dimensions et ses capacités étaient sans commune mesure avec tous les autres porte-avions qui existaient ! 

    Il entama son premier déploiement en mer Méditerranée le 7 juillet 1976, avec, pour escorte, deux destroyers (c'est la photo juste en-dessous !). RAS 👍 ... aucun problème majeur ne fût signalé. Pareil pour son deuxième déploiement quelques mois plus tard.

    Crédits image : Public Domain / Wikimedia Commons 

    Sa véritable première intervention stratégique se déroula dans l’année 1979. Son objectif 🎯 : renforcer la présence navale américaine dans une zone cruciale de l'Océan Indien où des tensions s'intensifiaient suite à la prise en otage d’américains.

    Ses faits d’armes ne s’arrêtent là ! Il participe à la sécurisation de la zone située près des côtes libanaises après qu’un avion de ligne ✈️️ ait été détourné par des terroristes. Plus tard, il apporte une assistance décisive à l’USS Reagan dans le Golfe Persique lors de l’Opération « Tempête du désert ».

    L’histoire de ce porte-avion nucléaire est aussi marquée par certains événements plus dramatiques ! 😥 26 mai 1981. Un aéronef rate son atterrissage. Les conséquences sont très graves : le crash de l’avion causa la mort de 14 membres d’équipage. L’incendie du 30 novembre 1988 fût aussi tragique. Il se déclenche à la suite d’un tir accidentel d’un canon de 20 mm.

    Après un long service en mer, l’USS Nimitz s’approche petit à petit de sa retraite (la durée maximale de service étant 50 ans). Il sera remplacé par l’USS John F. Kennedy.

    L’USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69) 


    L’USS Dwight D. Eisenhower est le deuxième porte-avions de la classe Nimitz (car oui, au-delà d’être le nom du CVN-68, le Nimitz correspond aussi à un modèle spécifique de porte-avions américains). 😵

    Commandé le 29 juin 1970, il est baptisé le 11 octobre 1975 par la veuve de l’ancien Président ! Sa devise ... ou ses devises plutôt (il en a plusieurs) : « I like Ike » et « Greather each day » soit (pour ceux qui ont séché les cours d’anglais) « J’aime Ike » et « Plus grand chaque jour » !

    Il fait son premier déploiement, en 1979, en mer Méditerranée. Déploiement durant lequel il reçoit la visite du Premier Ministre Israélien. ✡️

    Son second déploiement, en revanche, ne donna pas tellement l’occasion de réception protocolaire ! : il doit intervenir dans le cadre de la crise liée la prise d’otages en Iran. La durée du déploiement fût si longue que l’on décida de lever exceptionnellement la règle de la prohibition d’alcool : chaque membre de l’équipage avait le droit à 6 canettes de bière tous les 2 mois ! 🍺

    Crédits image : Public Domain / Wikimedia Commons 

    L’USS Dwight D. Eisenhower a été directement menacé par le dictateur Mouammar Kadhafi ! ⚠️ Alors stationné près des côtes libyennes, des avions de chasse libyens furent envoyés dans sa direction. Ils firent vite demi-tour lorsque les aéronefs du CVN-69 se déployèrent à leur poursuite. 😅

    Le 26 juin 2020, il dépasse son propre record de jours consécutifs en mer sans escale (161 jours) ! Pourquoi une telle durée ? Le COVID-19. L’idée était de neutraliser le risque de contamination en évitant d’accoster.  

    L’USS Carl Vinson (CVN-70)


      L’USS Carl Vinson est également de la classe Nimitz. Son nom a été attribué en l’honneur d’un célèbre membre du Congrès Américain. Durant toute sa longue carrière (50 ans !), il a soutenu de nombreux projet en faveur de l’US Navy. Il a d’ailleurs été la première personne à assister au lancement de « son » porte-avions. Il mourut, en revanche, avant sa mise en service.

      Après quelques essais, son premier déploiement est réalisé le 1 mars 1983. Cela le conduit à faire le tour du monde ! 🌍

      Crédits image : Domain Public / Wikimedia Commons
       

      Il fait un bref passage dans le monde du cinéma en 1986 ! 🎬 On le voit à l’écran dans le film TOP GUN : il est survolé par un avion Grumman F-14 Tomcat, avion du personnage joué par Tom Cruise.

      Il entame son 7ème déploiement le 17 avril 1994 ! Son objectif : apporter un soutien aéronaval aux forces américaines intervenant dans les Opérations Southern Watch et Desert Strike.

      L’USS Carl Vinson est également connu pour avoir prêté une main secourable ⛑️ aux habitants de l’île d’Haïti, en janvier 2010, frappés par un tremblement de terre dévastateur (plus de 222 500 morts !).

       Crédits image : Public Domain / Wikimedia Commons 

      Finissons sa présentation sur une note plus légère ! Après sa brève carrière cinématographique avec TOP GUN, le porte-aéronefs fait une appariation dans le monde du sport : se déroula sur son bord un match de NBA ! 🏀 Pour célébrer la journée des anciens combattants, les Michigan State Spartans et North Carolina Heels s’affrontèrent sur le navire.  8 111 personnes étaient présentes pour les regarder, dont le Président Barack Obama.

       

      L’USS Theodore Roosevelt (CVN-71)


      L’USS Theodore Roosevelt est le quatrième navire américain ayant pour nom celui du 26ème Président des Etats-Unis. Il est, en revanche, le seul à avoir pour surnom : « Big Stick ». D’où provient ce surnom ? Il fait référence à l’expression « Speak softly and carry a big stick » (en français, « Parle avec douceur et porte un gros bâton »), vision assez particulière des négociations politiques de l’ancien Président ! 🤣

      Comme ses trois prédécesseurs, il est de la Classe Nimitz. Après les dépenses colossales engendrées par ces aéronefs, l’USS Theodore Roosevelt faillit ne jamais voir le jour ! : sa commande, d’abord annulée sous l’administration Ford, fût reprise par le Président Jimmy Carter, puis plusieurs fois reportée. Sa construction ne fût finalement approuvée que le 30 septembre 1980 ! 🍾

      Crédits image : Public Domain / Wikimedia Commons 

      Il débute son premier déploiement le 30 décembre 1988 dans la mer Méditerranée. Mais c’est lors de son deuxième déploiement, en 1990, qu’il effectue ses véritables premières actions stratégiques au sein de la flotte de l’US Navy : dans le cadre de l’Opération « Tempête du Désert », il effectue plus de 4 200 sorties de combat, remportant ainsi le record. 🥇

      Tu connais peut-être la fameuse vidéo de ce membre d’équipage de l’US Navy qui, par manque d’attention, se fait littéralement aspiré par les turbines d’un avion de chasse. Et bien, c’est sûr l’USS Theodore Roosevelt que ça s’est passé. Heureusement, l’homme s’en sort miraculeusement indemne ! 😌

      L’USS Abraham Lincoln (CVN-72)


        Toujours de la classe Nimitz, l’USS Abraham Lincoln est le second navire portant le nom du 16ème Président des Etats-Unis. 🎩

        Près de 10 années se sont écoulées entre l’entérinement de sa commande (27 décembre 1982) et son premier déploiement (28 mai 1991). Quant à son coût de construction, il a été faramineux : plus de 4,7 milliards de dollars ! Vu ces chiffres, il ne reste plus qu’à souhaiter que sa devise, « Shall not perish » (en français, « Ne périra pas »), se concrétise ! 😅

        Aucun échauffement pour l’imposant aéronef : il débute ses aventures en intervenant dans les opérations en Moyen-Orient. On l’envoie soutenir les forces américaines engagées dans les Opérations « Bouclier du Désert » et « Tempête du Désert ».

        Crédits image : CC BY 2.0 / Flickr 

        Peu de temps après, il intervient pour porter secours aux habitants de l’île de Luçon en Philippines, menacés par l’éruption du Mont Pinatubo. 🌋

        Il est le premier porte-avions à avoir embarqué des aviatrices dans son effectif. 👩‍✈️ La première expérience tourna malheureusement au drame lors du second jour de formation. Le lieutenant Kara Hultgreen, alors aux commandes de son F-14 Tomcat, rata son atterrissage et s’échoua en mer.

        Sa devise « Shall not perish » fût, à partir de 2004, assortie d’une seconde, plus officieuse, « Get over it ! » (en français, « Vous vous en remettrez ! »). D’où provient-elle ? Alors qu’ils étaient sur le point de rentrer au port, les membres de l’équipage de l’USS Abraham Lincoln ont été informés (le matin du nouvel an !)  que leur mission serait prolongée de 3 mois. Et pour toute consolation, le commandant du groupe aéronaval leur dit : « vous vous en remettrez ! ». L’équipage reprit, de manière humoristique, cette expression. Ils s’en amusèrent au point qu’elle devint la devise informelle du navire. 😁

        L’USS George Washington (CVN-73)


          Fervent défenseur de la flotte en tant que pilier stratégique dans les rapports de force internationaux, George Washington serait sûrement fier du CVN-73 baptisé en son honneur !

          Il entame son déploiement inaugural en 1994, à l’occasion du 50ème anniversaire du débarquement. Au cours des années 90, il intervient dans plusieurs zones du bassin méditerranéen : au nord, lors des conflits en Bosnie-Herzégovine, et au sud, en soutenant notamment l’Opération Southwatch.

          Il est appelé en urgence suite aux attentats du 11 septembre 2001 ! 🚨 Sa mission est de protéger la ville de New-York. Il se poste pendant trois jours au large de la ville, prêt à neutraliser toutes nouvelles attaques.

          Crédits image : Domaine Public / Wikimedia Commons 

          Quelques années, il se voit être la cause d’une tension diplomatique avec le Japon. La raison ? : les américains avaient décidé de faire de lui le premier sous-marin à propulsion nucléaire ☢️ ayant un port d’attache hors du territoire US (la base navale  de Yokusuka). Pour rassurer la population japonaise, il est décidé d’imprimer sous forme de manga la vie et les objectifs du CVN-73. Tentative réussie ... pendant un bref moment : alors en direction de sa nouvelle base, l’USS George Washington subi le plus grave incendie de l’histoire de flotte américaine (non causé par le combat). 🔥

          Actuellement, il se trouve en cale-sèche pour son ravitaillement de demi-vie et des révisions majeurs. Il devrait être de nouveau opérationnel et naviguait sur les mers en 2021.

          L’USS John C. Stennis (CVN-74)


          Toujours de la classe Nimitz, le prochain porte-avions sur la liste est l’USS John C. Stennis. Qui était John Stennis ? Un sénateur américain, grand défenseur de l’US Navy ! Durant sa (très) longue carrière (1947 -1982), il multiplia les prises de position en faveur d’un développement continu des forces navales US. Ses origines (il venait du Mississipi) valurent au porte-avions le surnom de « Johnny Reb » (surnom que les nordistes donné aux soldats ennemis lors de la Guerre de Sécession). 😮

          Commandé le 29 mars 1988, il a été déployé pour la première fois le 26 février 1998 dans le Pacifique. Puis, il remplace les forces aéronavales dans le Golfe Persique en vue d’apporter son soutien à l’Opération Southern Watch.

          Crédits image : Domaine Public / Wikimedia Commons 
           

          C’est à bord de l’USS John C. Stennis que se déroula la plus chère avant-première de l’histoire du cinéma ! 🎥 Le 21 mai 2001, plus de 2 000 personnes assistèrent sur le pont d’envol du navire à la projection du film « Pearl Harbor ». Un écran géant fût placé pour que tout ce monde puisse voir ce film sur les heures les plus dramatiques de l’histoire de l’US Navy.

          Entré depuis 2019 en cale sèche pour son ravitaillement de demi-vie, il sera de nouveau actif dans le courant de la décennie 2020.

          L’USS Harry S. Truman (CVN-75)


          D’abord nommé l’USS United States, le CVN-75 changea de nom au cours de sa construction. On l’appela finalement USS Harry S. Truman en l’honneur du 33ème Président des Etats Unis. Pour sa devise, on piocha parmi les expressions favorites de l’ancien président : « The buck stops here », soit, en français « La patate chaude s’arrête ici » ! 🥔

          Dès son premier déploiement, ce nouveau bâtiment de l’aéronavale américaine transita par le canal de Suez pour soutenir l’Opération Southern Watch. 865 sorties de combat furent lancées depuis son pont d’envol ! 🛫

          Il occupa un rôle majeur dans les efforts portés aux victimes de l’ouragan Katrina 🌀 : présent pendant 5 semaines dans le Golfe Mexique, il approvisionna régulièrement, par hélicoptère, les habitants en eau désalinisée.

          Crédits image : Public Domain / Wikimedia Commons 
           

          Nouvel événement à apporter à son crédit : il est le premier porte-avions dans l’histoire de l’aéronavale à embarquer à son bord des avions sans pilote (autrement dit, des drones). Fin 2012, sont lancés depuis son pont d’envol des X-47B qui passent leurs tests avec succès !

          Plutôt qu’une simple pause pour son ravitaillement en 2024, une solution alternative fût envisagée : son retrait pur et simple du service ! Il faut dire que le coût du ravitaillement et de révisions est véritablement astronomique (3,5 milliards de dollars !). Finalement, Trump annula cette décision. Le porte-avion retrouvera ainsi le large. 🤗

          L’USS Ronald Reagan (CVN-76)


          L'USS Ronald Reagan est le premier porte-avions américain ayant pour nom une personne qui était vivante encore le jour de sa mise en service ! Le 40ème Président était malheureusement trop faible pour assister à l’inauguration du navire.

          Reagan avait bien mérité cet honneur : alors que le nombre de vaisseaux américains ne cessait de se réduire depuis la fin de la guerre du Vietnam, il lança un plan de relance avec pour ambition d’atteindre 600 navires ! 🚢🚢🚢

          Son premier déploiement ne se passa pas sans encombre ! Le 4 janvier 2006, un avion heurta la rampe d’accès et finit sa course dans l’eau. 🌊 Le pilote parvint heureusement à s’éjecter.

          Quelques mois plus tard, le Ronald Reagan rejoint notre porte-avions Charles de Gaulle pour réaliser un PASSEX. Tu te dis sûrement : c’est quoi un PASSEX ? Rien de compromettant, rassure-toi. 😋 C’est simplement des exercices destinés à vérifier le bon fonctionnement des moyens de communication entre deux navires.

          Crédits image : Domaine Public / Wikimedia Commons 

          Plus dramatique est l’événement du 13 mars 2011. L’équipage a été dangereusement exposé au nuage radioactif produit par l’explosion de centrale japonaise de Fukushima ! ☢️ Une procédure de décontamination a immédiatement été  lancée. Il revint dans la zone en 2015 après que fût décidé l’attribution de  la base navale de Yokusuk comme port d’attache ⚓, intégrant ainsi la 7ème flotte de l'US Navy.

          L’USS George H. W. Bush (CVN-77)


          Dernier porte-avions de la classe Nimitz, l’USS George H. W. Bush. Contrairement à Ronald Reagan, George Bush Senior était présent pour l’inauguration de son navire éponyme. Il entre en service le 11 mai 2009.

          L’attachement de l’ancien Président pour la marine américaine était célèbre ! Dès ses 19 ans, il s’engage en tant que pilote de chasse dans l’US Navy. Il se distingue à plusieurs reprises au cours de la Seconde Guerre mondiale. 👏 Il reçoit même la Distinguished Flying Cross, attribuée aux pilotes ayant accompli un acte particulièrement héroïque. 🎖️

          Mais revenons au porte-avions qui porte son nom. Celui-ci est déployé pour la première fois le 15 mai 2011. Il se dirige vers la Grande-Bretagne où, au large des côtes, il réalise plusieurs exercices.

          Crédits image : CC BY 2.0 / Flickr

          En mai 2018, il effectue le déploiement « Chesapeake » avec des forces aériennes françaises (tu peux les voir voler sur la photo ci-dessus). Sont accueillis à son bord, 350 militaires de Marine française accompagnés de 13 avions français (12 chasseurs rafales et 1 Hawkeye) ! 🤝

          L’USS Gerald Ford (CVN-78)


          Et pour terminer notre présentation, l’USS Gerald R. Ford. Ce n’est pas un Nimitz. Il appartient à une nouvelle classe de porte-avions américains au nom éponyme (la classe Gerald R. Ford).

          Si elle possède de nombreuses caractéristiques communes avec la classe Nimitz, ses innovations sont loin d’être négligeables ! Une cadence de lancée des avions de combat plus rapide, des réacteurs nucléaires plus productifs, une production d’eau potable également à plus gros rendement (et bien d’autres avantages encore !).

          Crédits image : CC BY 2.0 / Flickr

          Ces innovations technologiques devraient permettre à l’USS Gerald R. Ford de fonctionner avec une main d’œuvre réduite. Ce qui réduirait considérablement les coûts ! De sa construction à son retrait du service, une économie de 5 milliards de dollars serait envisagée 💰 (par rapport aux porte-avions de la classe Nimitz). 6 autres navires de classe Gerald R. Ford devraient être commandés d’ici 2048 ! 

          Quant au nom que l’US Navy a décidé de lui attribuer, il a officiellement été annoncé lors de l’enterrement de Gerald Ford en 2006. Le 38ème Président des Etats-Unis avait longuement servi dans la Marine nationale.⚓ Il combattu même à bord d’un porte-avions, l’USS Monterey, lors de la Seconde Guerre mondiale.


          Laissez un commentaire

          Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés